jeudi 3 juillet 2008

champs - fields

Le colza / A Flowering Rape Plants Field.
huile sur toile / oil on canvas
- 3P. 2008


Une des peintures exposées la semaine dernière au Salon Lions Club/Orléans Midi. J'ai peint ce champ le long du Chemin Racine (du nom du tragédien) dans la vallée de Chevreuse, aux alentours de Paris. Il y avait comme un trait droit de couleur jaune vive prise entre le champ vert et les arbres lointain, le filet à peine visible d'un champ de colza.

L'une des difficultés de l'image était le dépouillement de l'espace (caractère que j'apprécie particulièrement), tenant seulement à quelques graduations de couleur et de ton. Les températures de couleurs étaient celle d'un après-midi (17 heures) très ensoleillé, mais le risque de pousser l'impression de chaud/froid était de nuire à l'effet contrastant de la ligne de colza. J'ai peint cette ligne avec des variations de jaune à moitié mélangées, avec un peu d'empâtement afin qu'elle accroche davantage la lumière que le reste, très lisse. Je regrette que cet effet passât inaperçu lors de la prise de cette photographie.
J'avais peint ce même jour la vue d'un joli ruisseau, une autre petit format exposé également dont j'essaierai de publier une image, dans son cadre doré.



This is one of the painting I showed at the Lions Club exhibition. I painted this view from under the trees that border a footpath called Chemin Racine (from the tragedy poet), in the valley of Chevreuse, near Paris. There was a field of flowering rape plants (the French name is easier, I think), tracing a thin line of pure yellow between the mass of trees far away and the green field ahead.

My main issue was the relative emptiness of the whole impression (the kind of mood I love, though), just a few subtle color and tone gradations to tell the mood.The color temperatures were those of a sunny afternoon, from around 5 p.m. to 6 p.m. and I felt that emphasizing the balance of these temperatures, i.e. increasing the yellow in the bright green (and blue in the shadow parts) would reduce the effect of the very thin yellow line, which I treated with unevenly mixed yellow gradations, with a little impasto, so that it catches the light a bit more than the flat brushwork of the whole. Too bad it really doesn't show on this picture.
I did another painting, that day, a study of a little brook I also showed at the exhibition, and I'll try to publish it here, with its gilded frame.

6 commentaires:

Paquita Shalimar a dit…

Nice to see you're back in town, honey ! I missed you.

HELENE J a dit…

Tres belle toile, belle impression de quiétude, de calme, beaux contrastes, superbe ombre !

Eric Orchard a dit…

It's really beautiful! I love what you can do with greens.

Cécile a dit…

J'aime énormément cette petite peinture, et la fine ligne de colza à l'horizon. Tu le sais, cette peinture est un petit bijou :)

armel a dit…

Merci à tous. C'est le genre de peinture que j'aime faire, des images très simples, vides pour ainsi dire, et je suis content de savoir que cela peut plaire. Je posterai d'autres peintures de l'expo dans les semaines à venir, après quelques images du récent voyage en Italie.

Thaks Eric, you know how difficult green tones can be! I'm glad you like this one.

可可 a dit…

抓姦,外遇,徵信,徵信社,徵信公司,尋人,抓姦,外遇,徵信,徵信社,徵信公司,尋人,抓姦,外遇,徵信,徵信社,徵信公司,尋人,抓姦,外遇,徵信社,徵信